l'ime de soubeyran

Notre mission

I.M.E., abréviation d’Institut Médico-Educatif, est un établissement défini par la loi du 2 janvier 2002 et financé par l’Assurance Maladie. Il est implanté sur la commune de Saint Barthélemy-Grozon en Ardèche et géré par la Fédération des Œuvres Laïques de l’Ardèche. Un deuxième site, en milieu urbain, l’antenne intégrative, est installé dans la vallée, sur la commune de Guilherand-Granges.
 

L’établissement est agréé pour dispenser des soins, une éducation et un enseignement spécialisé pour des enfants et adolescents, filles et garçons, de 6 à 20 ans, ayant une déficience intellectuelle légère ou moyenne, avec ou sans troubles associés. L’I.M.E. peut accueillir les jeunes en internat et en demi-pension.

L'IME et l'antenne intégrative en images

Service éducatif

Six groupes accueillent les jeunes en internat ou en demi-pension. Un fonctionnement spécifique offrant une prestation adaptée pour favoriser l’épanouissement individuel et social de tous, caractérise chacun de ces lieux de vie. Les professionnels mettent en place un accompagnement éducatif e pour le développement et le maintien de l’autonomie. Le cadre est sécurisant, dans le respect des valeurs que sont la citoyenneté, la dignité, l’intimité et le secret professionnel.

service pédagogique

L’unité d’enseignement (cinq postes d'enseignants) se répartit sur les sites du château, de l'antenne à Guilherand, du collège du Vivarais à Lamastre et du lycée professionnel Marius Bouvier à Tournon, accueille les enfants et les jeunes toute la journée. On y suit à la fois les programmes de l’Éducation nationale et le cursus individualisé de chacun. Des professeurs des écoles y assurent un enseignement individualisé et adapté. A partir de 14 ans, le jeune bénéficie d’un apprentissage pré-professionnel et il pratique l’alternance entre semaine d’école et semaine d’atelier. Une partie du service pédagogique est externalisé à temps complet au collège de Lamastre.

service thérapeutique

L’équipe thérapeutique est composée d’une psychologue clinicienne, d’une infirmière, d’une psychomotricienne, d’une ergothérapeute et d’une orthophoniste. Lorsque l’enfant est accueilli, une évaluation pluridisciplinaire est réalisée. Tout au long de son séjour, diverses prises en charge peuvent être mises en place, en fonction des besoins individuels et des projets.
Un médecin généraliste référent est attaché à l’établissement.

service social

L’assistante sociale a un rôle d’information, d’orientation et d’accompagnement du jeune et de sa famille pendant la durée de séjour à l’I.M.E. Cela se met en œuvre par le biais de rencontres sur rendez-vous au sein de la structure ou lors de visites au domiciles des familles. Elle est également chargée de la supervision du jeune notamment pour les orientations en milieu protégé, elle intervient dans le cadre du service de suite de l'établissement que l'orientation soit en milieu ordinaire ou protégé. Ce dispositif légal est présent afin que le jeune et sa famille ne se sentent pas isolés lors de la sortie et permet une transition entre l’I.M.E. et le monde du travail.

services généraux

Une équipe pluridisciplinaire assure la logistique liée au fonctionnement de l’établissement : confection des menus et des repas ; entretien du linge ; nettoyage des locaux ;  entretien et réparation du mobilier et de l’immobilier.

Elle accueille soit en stage, soit en atelier de création des enfants ou des jeunes pour les faire bénéficier de ses compétences spécifiques. Ces professionnels sont un élément incontournable de la qualité d’accueil des enfants et de leur famille : hébergement, alimentation, sécurité.
Le service général contribue, comme l’ensemble des services à l’éducation des jeunes.

service administratif

Le service est composé de trois personnes, un comptable et une secrétaire et est ouvert :
du lundi au jeudi de 08h30 à 17h30
le vendredi de 08h30 à 16h00

Le parcours à l'IME

l'admission

L’école d’origine, avec la famille s’adressent à la Maison Départementale des Personnes Handicapées pour que la situation de l’enfant soit étudiée en Commission du Droit et de l’Autonomie des Personnes Handicapées.
Après cet examen, une notification envoyée à la famille propose des établissements correspondant au type de difficultés reconnues de l’enfant. Ces établissements sont informés par une copie de la notification. La famille peut alors prendre contact avec l’établissement pour une visite et une rencontre, en vue d’une possibilité d’admission. Si une place correspondant aux difficultés et à l’âge de l’enfant est disponible, une admission est alors proposée à la famille.

le contrat

d'accompagnement

L’admission de l’enfant est finalisée par le contrat de séjour. Il définit les objectifs et la nature de la prise en charge individualisée dans le respect des principes déontologiques et éthiques, des recommandations de bonnes pratiques professionnelles et du projet d’établissement.

le projet personnalisé d'accompagnement

Il est écrit pour chaque enfant. C’est un outil qui assure la cohérence des prises en charge pédagogique, éducative et thérapeutique. Il est réalisé en équipe et fait l’objet d’évaluation et de réajustement deux fois par an au cours de réunions de synthèse auxquelles sont associées les familles. il est validé par les parents ou le représentant légal de l’enfant. Il décline les mesures préconisées pour chaque enfant et se réfère au projet d’établissement.

Des points forts jalonnent le parcours de l’enfant : changement de classe ; changement de groupe ; passage à l’I.M. Pro ; mise en stage ; préparation à la sortie.

la sortie

Une orientation est envisagée avec le jeune et sa famille. Toutes les dimensions de la personnes sont prises en compte pour réussir sa vie d’adulte (personnelle, professionnelle et sociale), en milieu ordinaire ou en milieu protégé, en autonomie ou avec un étayage particulier.

Au delà de 20 ans, si le jeune est en attente d'une place en établissement spécialisé, la MDPH prolonge son orientation en IME (amendement CRETON) dans l'attente de la concrétisation de son projet. Quelque soit son projet professionnel, le jeune dispose d'un accompagnement par le service de suite de l'IME pendant au moins 3 ans après sa sortie.

les droits et devoirs des enfants

“J'ai le droit d'être respecté, protégé, de me plaindre, d'avoir des explications et de m'amuser” 

Le devoir des enfants

Document rédigé en conseil des élèves

Relations avec les familles et fonctionnement de l'établissement

organes de gestion

Trois organes de gestion pour trois missions différentes mais complémentaires :

La Commission Action Sociale

Une commission statutaire « action sociale » est en charge de réfléchir et d’élaborer les grandes orientations associatives dans ce domaine. Elle a pour mission de proposer au Conseil d’Administration de la Fédération des Œuvres Laïques de l’Ardèche des pistes d’anticipation sur les stratégies à mettre en œuvre, dans le respect des valeurs de l’association. Elle réunit des administrateurs de la FOL et le directeur du secteur de l'action sociale; d'autres professionnels, partenaires ou les familles, par l’intermédiaire des représentants des familles, sont régulièrement invités à participer à cette commission statutaire.

Le conseil à la vie sociale, est  composé de représentants de l'association, des familles, des jeunes et des salariés. Il est consulté sur l’élaboration et la modification du règlement de fonctionnement, donne son avis et peut faire des propositions sur toute question intéressant l’activité de l’établissement.
Ce conseil se réunit trois fois par an.

calendrier de fonctionnement

L’établissement ouvre 210 jours dans l’année. Un calendrier d’ouverture est établi sur l’année civile. Ainsi, une partie des vacances scolaires se passe au sein de l’établissement et permettent un temps éducatif supplémentaire.

© 2023 par F.O.L. Ardèche |  Mentions légales